Bruxelles,
11
Février
2020
|
14:52
Europe/Amsterdam

Près de la moitié des consommateurs belges sont prêts à payer plus pour des événements où l'accent est mis sur l'expérience

Un changement de la perception des consommateurs de tous âges créerait, pour les organisateurs d’évènements, l’opportunité d’attirer plus de visiteurs

11 février 2020 - A une époque où la technologie ouvre la voie à des expériences davantage interactives, les entreprises font face à une pression croissante pour tisser avec leur public des liens qui l’impliquent davantage. Une nouvelle étude ont révélé que ces expériences sont un moyen de favoriser une augmentation des dépenses. En Belgique, plus des deux tiers des consommateurs (64%) estiment que l’avenir des événements et attractions réside dans l’expériencialisme — avec recours à des projections de grandes dimensions, à des écrans interactifs, à des hologrammes, à de la réalité virtuelle et augmentée. Les entreprises clairvoyantes adopteront l’expériencialisme afin d’établir une meilleure connexion avec les consommateurs d’aujourd’hui et de s’armer pour l’avenir.

L’enquête européenne, commandée par l’entreprise technologique internationale Epson et intitulée The Experiential Future, souligne combien des composantes immersives et expérentielles sont importantes pour l’avenir de l’événementiel, des expériences, du secteur hôtelier et des loisirs — non seulement pour 64% des Milliéniaux de Belgique mais également pour des personnes plus âgées ayant participé à l’enquête. Près de sept Belges sur dix appartenant à la Génération X (68%) conviennent que l’expérience représente l’avenir de l’événementiel, de même que 64% des Baby Boomers et que 57% de la Génération Z.

Les résultats révèlent que les entreprises ont clairement un intérêt financier à répondre à ces attentes — compte tenu du fait que 50 % des Milliéniaux indiquent qu’ils seraient prêts à payer davantage pour un événement comportant une dimension expérientielle, suivis par les membres de la Génération X, avec 42%, ceux de la Génération Z, avec 49%, et les Baby Boomers, avec 50%.

L’expériencialisme sera vital pour les sites événementiels et les établissements hôteliers, pas uniquement pour attirer de nouveaux clients mais également pour les encourager à revenir. En Belgique, près de deux tiers des Milléniaux (62%) retourneraient à un événement expérientiel de même que deux tiers des personnes de la Génération X (58%) et plus de la moitié des membres de la Génération Z (51%) et des Baby Boomers (75%) — ce qui prouve que les technologies expérientielles contribuent à encourager la demande de fréquentations à répétition.

" Les nouvelles technologies modifient radicalement la manière dont les entreprises dialoguent, accueillent et communiquent avec leurs audiences. Notre étude débouche sur un clair appel incitant les entreprises et les sites d’attractions à passer à l’action et à se focaliser sur l’offre de dimensions expérientielles pour leurs clients. Sans quoi, ils risquent de s’aliéner et de perdre des clients qui pourraient se tourner vers des marques concurrentes ou vers d’autres événements dans leur quête d’expériences de qualité supérieure ”, explique Neil Colquhoun, vice-président CISMEA et Ecrans professionnels chez Epson Europe B.V.

Si vous désirez des informations supplémentaires, le rapport “The Experiential Future” peut être téléchargé ici.

Méthodologie de l’étude

Arlington Research a procédé à une étude de marché dans 26 pays, auprès d’un total de 9.750 adultes, âgés de 16 à 65 ans, qui avaient participé à un événement ou à une activité de type attraction au cours des 12 derniers mois. Les pays ayant été inclus dans l’étude sont le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la République d’Irlande, les Pays-Bas, la Belgique, la Turquie, la Grèce, la Norvège, le Danemark, la Finlande, la Suède, la République tchèque, la Slovaquie, l’Estonie, la Pologne, la Slovénie, la Bosnie Herzégovine, la Croatie, le Monténégro, Israël, les Etats Arabes Unis, et le Maroc. L’enquête est représentative, à l’échelon national, d’une population d’adultes âgés de 16 à 65 ans, dans chacun des pays considérés. Les catégories d’âge sont définies comme suit: Génération Z (nés entre 1994 et 2003), Milléniaux (nés entre 1980 et 1993), Génération X (nés entre 1965 et 1979) et Baby Boomers (nés entre 1954 et 1964).